Primitivement Val de Camps puis Camps les Brignoles, la dénomination actuelle de Camps la Source date de 1936 et fut prise par délibération du Conseil Municipal de l’époque.

C’est aux environs de 1017 que Camps fut reconnu et construit autour de son église dédiée à Sainte-Marie. Par donation de Josfrey de Rians, de sa femme Scocia et de Dame de Galdrade, cette même année Camps fut cédé à l’Abbaye Saint-Victor de Marseille.

Il resta jusqu’au XVIII siècle sous son autorité. Construit sur le versant sud de la colline de Saint-Sébastien, le village s’étend paresseusement à l’est et à l’ouest le long d’une plaine multicolore, jalonnée de ruisseaux et de sources, protégé et limité par des collines toujours vertes aux essences de pins, de chênes, de térébinthes, tapissées de romarins, de genêts et de thym.

Village plaisant, qui a su conserver sa sérénité en acceptant modérément un certain modernisme, qui s’éveille au souvenir et à la conservation des vielles pierres, ouvrant les tiroirs de son passé, se parant coquettement d’une histoire retrouvée. Camps.