La Chapelle de St-Quinis aurait été construite au XII siècle, son nom emprunté à l'évêque Qunidius qui serait venu sur les terres de la Commune avant 578, date de sa mort. Après le VI siécle, la montagne fut abandonnée jusqu'a la construction de la Chapelle. Le Conseil Municipal demanda à l'Archevêque d'aix de nommer un prêtre à l'ermitage afin qu'une messe y soit célébrée chaque samedi. Le 3 juin 1638 des agrandissements de la Chapelle sont entrepris par le Conseil dans le but d'aider et de favoriser la procession.

En 1639, l'Archevêque obtint que l'église de Vaison lui cède une relique de St Quinis (un os de mâchoire) et le Conseil du village fit fabriquer une châsse en argent.

Le 11 mai de la même année, les villageois de Camps allèrent chercher la châsse, la procession dura trois jours et les habitants de St-Maximin, Trets, Tourves puis Brignoles vinrent participer à la longue marche pour arriver en fin de matinée le troisième jour. Les autorités civiles et religieuses ont remis dans l'après-midi les reliques de st-Quinis à messire Lion.

Le 17 Avril 1646, un monastère fut construit sur la montagne à St-quinis et fut confié aux religieux Trinitaires, ils y restèrent jusqu'en 1778 puis rejoignirent leur communauté de Brignoles.

Les reliques du Saint sont en l'église de Camps la source et de nombreuses marches sont toujours organisées en direction de l'ermitage de St-Quinis à ce jour.

Comme dit l'ermite, St-Quinis est là où sont ces bénédictions..